Molène bouillon blanc

De semeur
Aller à : Navigation, rechercher
L'usage de plantes médicinales n'est recommandé que sur avis personnalisé d'un professionnel de la santé

Bouillon blanc.jpg
Bouillon blanc-1.jpg
Bouillon blanc-2.jpg
Ordre : Lamiales
Famille : Scrophulariaceae
Nom latin : Verbascum thapsus L., Verbascum densiflorum Bertol. ou Verbascum phlomoides L. (ces trois espèces de Molènes sont nommées bouillon blanc)
Noms vernaculaires : Molène Bouillon-blanc, herbe de Saint Fiacre, Cierge de Notre-Dame, cierge cotonneux, oreille de loup, queue de loup, oreille de saint Cloud, tabac du diable (au Québec).
Description : Grande plante bisannuelle de la famille des Scrophulariacées.

La première année, elle donne de grandes feuilles duveteuses en rosette gris vert, douces et souples au toucher, pouvant atteindre un diamètre de 0,80 cm. Très décoratif.

La deuxième année, une hampe florale de 1,5 m, parfois plus de 2m, avec des fleurs jaunes qui s'épanouissent successivement au cours de l'été.

Autant la plante est grande, autant les graines sont minuscules.

On peut la rencontrer au bord des champs ou des chemins, dans des friches sèches (c'est une plante xérophile : elle aime la sècheresse) plutôt calcaires.

Etymologie : Verbascum serait une déformation du latin barbascum, barbu.

Utilisation

Les fleurs sont utilisées en phytothérapie contre la toux, les bronchites. La plante est aussi un émollient, un sédatif. Efficace dans les irritations de l'appareil digestif et des voies respiratoires.

Tisane: une poignée de fleurs sèches pour une tasse dans de l'eau bouillante pendant 10 minutes. Filtrez sur du coton (poils irritants). La molène est une des composantes de la tisane des quatre fleurs.

Attention : Les graines et le suc sont toxiques (les Amérindiens écrasaient les graines, qui contiennent un bon pourcentage de roténone, pour empoisonner le poisson).

Les fleurs, comestibles, peuvent décorer les salades et parfumer les sorbets. La plante teint en jaune. Les feuilles utilisées comme du tabac à fumer procurent un soulagement aux asmathiques.

La hampe était utilisée au Moyen-âge comme torche. Les feuilles étaient enlevées et la tige enduite de poix, d'où le nom de Cierge de Notre-Dame donné à la plante. Autrefois, elle était utilisée par les paysans qui en remplissaient leurs sabots pour les rendre plus confortables et se protéger du froid.
Epoque de floraison : été, automne
Hauteur : 3m
Exposition : soleil
Multiplication : semis
Période de multiplication (semis, bouturage,...): Avril, Mai
Strate végétale : Herbacée
Pollinisation : autogame
Type de végétation : persistant
Cycle de vie : bisannuelle
Propriétés : Médicinale, Ornementale, Toxique
Origine : France

Liens externes


(5/1)
Commentaires et appréciations

  • Bonjour, la molène est une plante superbe.

Cette année j'ai trouvé une utilisation extraordinaire : se désaccoutumer de la nicotine du tabac. Je la fait sécher (très rapide) et ensuite je l'émiette pour pouvoir la rouler (avec filtre c'est moins nocif pour la santé). Mon mari est accro au tabac depuis de longues années, il réduit au fur et à mesure la dose de tabac pour la remplacer par de la molène. Elle a plusieurs avantages : ça ressemble à du tabac doux à fumer, même sèche elle n'est pas cassante donc facile à rouler (contrairement à la menthe sèche par exemple), elle est expectorante. Depuis que mon mari en fume, il s'est aperçu que sa gorge s'est adoucie. Attention : toute combustion est cancérigène, y compris le barbecue. Cependant remplacer un produit toxique par un produit comestible me semble le moindre mal, de plus elle ne contient aucun produit impliquant une accoutumance, ainsi ceux qui veulent s'arrêter de fumer ou fumer occasionnellement sans risquer la dépendance peuvent l'utiliser. Je peux en envoyer un petit peu pour ceux qui veulent tester. Bonne désintoxication. Nieniece60 05/10/2009

  • Depuis de longues années, j'apprécie la molène: ses fleurs attirent les abeilles et j'en fais de délicieux sirops rafraîchissants l'été et expectorants pour l'hiver. Elle se ressème naturellement mais je préfère assurer mes récoltes en la plantant aussi au jardin. KAKI13 19/02/2016

Mimule (mimulus)SCROPHULARIACEESMolène de Phénicie en mélange fiche suivante